Comment réagir quand votre petite fille souhaite se maquiller comme une grande ?

Tous les parents connaissent la situation. Votre fille entre en grande section à l’école, ou pour les plus chanceux, cela n’arrive qu’au collège, et elle ne souhaite plus être considérée comme une petite fille.

Certaines de ses amies ont des parents permissifs et elles peuvent se maquiller et s’habiller comme elles le souhaitent. À la maison, elle regarde des youtubeuses spécialistes du maquillage et ne rêve que devant les plus belles filles.

Puis, elle passe de plus en plus de temps à la salle de bain jusqu’au jour où elle décide de mettre du maquillage et veux une jupe courte plutôt que son pantalon. Est-ce grave ? Comment réagir ?

Le désir de féminité est normal

Il n’y a rien de plus légitime que la réaction de votre fille. C’est même une bonne chose car cela signifie qu’elle est concernée par sa personne.

Les enfants copient logiquement ce qu’ils voient et comme les femmes sont très féminines (tout du moins, selon la vision populaire de la féminité) et sexualisées dans les médias, ils ont logiquement envie de leur ressembler.

Ce n’est pas à nous de dire si vous devez accepter ou refuser. Cela dépend notamment de l’âge. Il est hors de question de maquiller comme une adulte une petite fille de 6 ans. En revanche, à 12 ou 13 ans, la réponse peut changer. Une chose est sûre : il y a quelques réactions à bannir.

Pas de « non » ferme sans explication

Ne vous braquez pas en interdisant à votre fille de se maquiller en vous énervant et bien évidemment, n’aggravez pas les choses en ayant des mots méchants. Son désir de se maquiller n’a rien à voir avec des envies sexuelles précoces au collège ou le souhait de tester les limites de ses parents.

Si vous refusez, dites-lui pourquoi. Vous pouvez lui expliquer que l’école n’apprécierait pas, que vous trouvez qu’elle est trop jeune, que le maquillage va abîmer sa jeune peau… Puis, donnez-lui des perspectives de changements.

Ainsi, vous pourriez lui dire que vous refusez le maquillage tant qu’elle est à l’école primaire et qu’elle pourra se maquiller lorsqu’elle sera au collège. Mieux, faites des exceptions. Vous pourriez lui permettre de se maquiller pour le réveillon, son anniversaire ou quand elle reçoit des amies à la maison pour une soirée « pyjama ».

Il est également bien que la maman puisse aiguiller la fille concernant le maquillage. Sans connaissances et entraînements, elle risque d’avoir la main lourde lors de ses premiers essais. Or, si une fillette de 12 ans finit avec un rouge à lèvres rouge vif, des yeux très bleus ou du fond de teint visible, cela peut sembler vulgaire. En revanche, les traits des yeux soulignés ou un simple rouge à lèvres brillant mis avec parcimonie est une bonne chose.

Orientez son désir de grandir

Le maquillage peut être trop pour commencer, mais vous pouvez trouver des compromis. Par exemple, vous pourriez accepter que votre fille se perce les oreilles et porte quelques bijoux. Faites-lui la surprise en offrant un porte-bijoux qu’elle sera toute heureuse de mettre dans sa chambre.

Plutôt que de laisser ses cheveux pousser naturellement en bataille, laissez-la faire la coiffure qu’elle souhaite chez le coiffeur et choisir avec vous les vêtements qu’elle peut acheter.

En acceptant quelques changements, elle aura l’impression d’avancer et ne sera pas trop frustrée de vos refus actuels.

Nous serions ravis de connaître votre avis

      Laisser un commentaire

      Union Organizing