Le tabac à rouler est-il moins nocif pour la santé que les cigarettes classiques ?

Beaucoup de personnes pensent que les cigarettes industrielles vendues dans les bureaux de tabac serait beaucoup moins néfastes pour la santé que les «cigarettes roulées». Cette idée reçue serait complètement erronée et ce serait plutôt l’inverse. Le tabac à rouler est beaucoup plus nocif pour la santé que les cigarettes industrielles et nous allons voir pour quelles raisons.

Tout d’abord, le tabac à rouler serait responsable de maladies plus nombreuses et plus graves que les cigarettes classiques. Il attirerait en majorité les jeunes fumeurs en raison de son coût peu élevé. En effet, une cigarette roulée serait trois à quatre fois moins chère qu’une cigarette industrielle.

Selon la Fédération d’associations Alliance contre le tabac, il serait possible de faire environ 47 cigarettes pour le prix d’un paquet de 20 cigarettes classiques.

La plupart des fumeurs pensent que sous prétexte que le tabac à rouler paraîtrait plus naturel, plus sain et qu’il contiendrait moins de tabac que la cigarette classique, il serait donc moins toxique.

Mais en réalité, c’est tout le contraire

Le danger réside dans sa combustion. Il possède un rendement en nicotine et en goudron de trois à six fois plus élevé que la cigarette classique, la quantité de fumée absorbée est le double d’une cigarette classique et la dose de monoxyde de carbone absorbée par gramme de tabac est de 35% supérieure.

Sans compter l’absence de filtres dans la plupart des cigarettes roulées.

Ces chiffres varient bien sûr, en fonction du type de tabac, du papier à cigarette et de la façon dont la cigarette a été roulée.

Si le tabac est bien tassé, dans la cigarette, il y aura toujours plus d’air entre les fibres, ce qui attise la combustion. Par une chaleur plus élevée, les substances toxiques se libèrent avec plus de forces et pénètrent plus profondément dans les voies respiratoires, selon Tabac service.

Selon le tabacologue Philippe Castera, le tabac moins bien tassé, brûle moins bien et la combustion et la combustion se fait à une température plus élevée, engendrant une fumée plus toxique.

Même si la fumée provenant d’une cigarette classique contient pas moins de 4000 substances chimiques dont 40 qui sont cancérigènes, des produits supplémentaires sont ajoutés au tabac à rouler afin d’éviter que le tabac ne s’agglutine.

Il faut également faire attention aux cigarettes dites «light», qui ne seraient pas moins nocives pour la santé que les autres cigarettes.

En conclusion, le tabac à rouler serait bon marché car son imposition est plus faible que les cigarettes classiques, dans la plupart des pays. Néanmoins, malgré son accessibilité, surtout chez les jeunes fumeurs, il reste beaucoup plus toxique pour la santé que les cigarettes classiques en raison de sa combustion.

Il est important de rappeler que la consommation ainsi que la dépendance au tabagisme serait un des premiers facteurs de mortalité, responsable de millions de décès dans le monde, incluant également les personnes non-fumeurs, victimes du tabagisme passif. Il augmente le risque de maladies cardio-vasculaires, lié à l’inhalation de monoxyde de carbone ainsi que plusieurs types de cancers comme les cancers de la bouche, de la langue et des structures pulmonaires et respiratoires (gorge, larynx, bronches etc.).

We will be happy to hear your thoughts

Leave a reply

Union Organizing